21 photos terrifiantes prises à l'intérieur de la maison d'Ed Gein

Clément Brunet
par Clément Brunet publié le 4 janvier 2022

Dans les années 1950, les américains se sont passionnés pour Edward Theodore Gein, un serial killer du Wisconsin à la fois intriguant et terrifiant. Ed Gein marquera la culture du crime pour les décennies à venir. Quelle était la particularité de ce psychopathe que l'on surnommait Le Boucher de Plainfield ? Il confectionnait des objets à partir de restes humains… Ce tueur en série a inspiré le monde du cinéma et a fait voir le jour à plusieurs films d'horreur comme Massacre à la tronçonneuse ou Psychose d'Alfred Hitchcock.

Quels sont les objets d'Ed Gein ? Certains des objets trouvés dans la maison d'Ed Gein comprenaient une poubelle et plusieurs chaises recouvertes de peau humaine, une ceinture, un corset de mamelons coupés et des crânes humains transformés en bols ou en lanterne. Cette liste réunit les photos les plus terrifiantes liées à Ed Gein, le meurtrier qui faisait des objets avec les morceaux de corps de ses victimes. Votez pour les clichés pris à l'intérieur et autour de la maison du psychopathe qui vous feront le plus froid dans le dos !

Source : allthatsinteresting.com

Afficher plus
Règles du top Votez pour les photos les plus terrifiantes de la maison d'Ed Gein
2%
Ce top a besoin de plus de votes ! Améliorez la fiabilité de ce classement en votant pour chaque item

Classement des photos terrifiantes de la maison d'Ed Gein ↷

1
1
0
C'est terrifiant !

Un policier examine les objets trouvés

Un policier examine les objets

Le policier Dave Sharkey examine certains des objets trouvés dans la résidence de Gein. Des crânes humains, des têtes, des masques mortuaires et le cadavre fraîchement abattu d'une femme voisine ont également été retrouvés. 19 janvier 1957.

2
0
0
C'est terrifiant !

Les ruines fumantes de la maison d'Ed Gein

Les ruines fumantes de la

Des ruines fumantes sont tout ce qui reste de la maison des horreurs après qu'un incendie de cause indéterminée ait détruit le bâtiment le 20 mars 1958.

3
0
0
C'est terrifiant !

L'une des rares pièces propres de toute la maison

L'une des rares pièces propres

L'une des rares pièces épurées de la maison de Gein. Sa mère occupait fréquemment cette pièce que Gein laissa impeccable après sa mort. 20 novembre 1957.

4
1
0
C'est terrifiant !

La cuisine chaotique

La cuisine chaotique

La cuisine totalement chaotique où des parties des corps des victimes de Gein ont été retrouvées. 20 novembre 1957.

5
0
0
C'est terrifiant !

Le salon étrange et sale d'Ed Gein

Le salon étrange et sale

Le salon étrange et sale d'Ed Gein. 20 novembre 1957.

6
0
0
C'est terrifiant !

Des voisins curieux

Des voisins curieux

Des voisins curieux jettent un coup d'œil dans la cuisine d'Ed Gein alors qu'il est placé en garde à vue. 22 novembre 1957.

7
1
0
C'est terrifiant !

Le shérif pose pour la presse

Le shérif pose pour la

Le shérif adjoint se tient devant l'une des scènes de crime les plus horribles de l'histoire américaine. 20 novembre 1957.

8
1
0
C'est terrifiant !

Des habitants curieux

Des habitants curieux

Les habitants du quartier inspectent la résidence de Gein après son arrestation alors que la nouvelle de ses crimes se répand à travers les Etats-Unis. 1er novembre 1957.

9
0
0
C'est terrifiant !

Le laboratoire du crime inspecte

Le laboratoire du crime inspecte

Le laboratoire du crime visite la résidence Gein lors de son arrestation. 1er novembre 1957.

10
0
0
C'est terrifiant !

Une couronne trouvée dans la maison de Gein

Une couronne trouvée dans la

Une couronne trouvée dans la maison de Gein. 1er novembre 1957.

11
0
0
C'est terrifiant !

Une chaise recouverte de peau humaine

Une chaise recouverte de peau

Une chaise trouvée dans la maison de Gein recouverte de peau humaine.

12
1
0
C'est terrifiant !

Une pièce de la maison de Gein dans un sale état

Une pièce de la maison

Ed Gein a vécu dans ces conditions, mais a également maintenu plusieurs pièces en parfait état. Il les a fermés après la mort de sa mère en 1945. 20 novembre 1957.

13
0
1
C'est terrifiant !

La cuisine pleine de restes humains

La cuisine pleine de restes

Un officier de police examine la cuisine jonchée de déchets où des crânes humains, diverses parties humaines et le corps massacré de Mme Bernice Worden ont été découverts. 20 novembre 1957.

14
1
0
C'est terrifiant !

Une foule assiste à la vente aux enchères des objets d'Ed Gein

Une foule assiste à la

Une foule d'environ 2 000 personnes a passé au peigne fin les anciens effets personnels d'Ed Gein lors d'une vente aux enchères après son arrestation. 30 mars 1958.

15
1
0
C'est terrifiant !

Un homme grimpe sur la maison d'Ed Gein

Un homme grimpe sur la

Un homme grimpe sur la maison d'Ed Gein pour protéger les preuves contre les falsifications. 18 novembre 1957.

16
1
0
C'est terrifiant !

Le voisin d'Ed Gein

Le voisin d'Ed Gein

Le voisin d'Ed Gein, Bob Hill, regarde autour de lui avec horreur. Il a rendu visite à Gein le jour même où il a tué Mme Worden. 20 novembre 1957.

17
1
0
C'est terrifiant !

Les enquêteurs de la police recherchent des preuves

Les enquêteurs de la police

Les enquêteurs de la police recherchent des preuves sur la propriété étrange de Gein. 20 novembre 1957.

18
1
0
C'est terrifiant !

Un enquêteur de la police transporte une chaise de la maison

Un enquêteur de la police

Un enquêteur de la police transporte une chaise de la maison qui a été façonnée avec de la peau humaine. 20 novembre 1957.

19
1
0
C'est terrifiant !

Les enquêteurs fouillent le garage

Les enquêteurs fouillent le garage

Les enquêteurs de la police fouillent dans le garage de Gein. 20 novembre 1957.

20
1
0
C'est terrifiant !

La voiture de Gein

La voiture de Gein

Les enquêteurs déplacent une voiture pour nettoyer correctement la zone de toute preuve potentielle, dont la maison des horreurs de Gein regorge. 20 novembre 1957.

21
0
0
C'est terrifiant !

La maison d'Ed Gein

La maison d'Ed Gein

La maison d'Ed Gein de loin, apparemment paisible et innocente. Plainfield, Wisconsin. 18 novembre 1957.

Afficher plus...